Poèmes d'amour les plus courts
Poème 1
Poème 2









 

 

 

 

Les écrits :

 

Les zones érogènes

Tous pareils

Léger, léger, léger

Après la mort

La Bête

Avant la mise à mort

Les méandres du Styx

L'homme honnête

citation1
citation2
citation3
citation4

 

 

 

Les zones érogènes

Didier Hamey
Sans titre

estampe

 

 

 

 

 

Aux Zones érogènes
Traîne la confusion des sentiments
Et des piqûres de piment
Sur le palais indigène
Aux zones érogènes
On verrait presque l'amour en grand
Le gris en bleu, la nuit en blanc,
Sans le doute

Aux zones érogènes
Je vous promets le Soleil hors saison
Des nuits qui fuient l'horizon
Des matins bleus d'oxygène
Aux zones érogènes
A boire l'amour jusqu'à l'ivresse
Je mentirais d'autres promesses
Pour vous plaire

Souvent je pense à vous
A me rendre fou
De l'étrange goût
Des mystères de votre ventre
Souvent je pense à vous
A me rendre jaloux
Et ça me laisse entre
Désir et dégoût

Aux zones érogènes
Quand vous frôlez les tensions maximales
Je redeviens animal enchaîné à vos caresses
Aux zones érogènes
Qui se cascadent en long soupirs
Vous êtes belle, vous êtes pire
Que l'amour

Souvent je pense à vous...
A me rendre fou
De l'étrange goût
Des mystères de votre ventre
Souvent je pense à vous
A m'en rendre jaloux
Et ça me laisse entre
Désir et dégoût


Frank Halison
Les zones érogènes